POLISARIO: NOUVEAU SCANDALE DE DÉTOURNEMENTS DE L’AIDE HUMANITAIRE

Les détournements de l’aide humanitaire internationale destinée à la population des camps de Tindouf ne sont plus un mystère, au point que l’un des clans du Polisario n’a pas hésité à  dénoncer publiquement la voracité de ses rivaux qui se sont mieux servis dans le précieux butin.

Selon futurosahara.net, un site proche d’un clan du front séparatiste soutenu par l’Algérie, Alors qu’elle est en rupture de stock dans les dépôts de Rabbouni, censés la distribuer gratuitement aux habitants des camps, le gofio, une farine de maïs originaire des Îles Canaries, qui constitue une denrée essentielle dans l’alimentation des séparatistes, a été retrouvée mardi 28 août,  en vente libre, et en grandes quantités, dans les épiceries algériennes de Tindouf au prix de 250 dinars algériens, soit 1,2 euro pour le paquet d’un kilogramme.

Le média précité ajoute que certains épiciers ont refusé que le produit soit photographié, preuve s’il en faut qu’il s’agit d’une aide internationale qui a été détournée comme d’habitude par les responsables algériens et du Polisario.

Ce n’est pas la première fois que cette rapine organisée par quelques notables du Polisario au détriment d’une population désespérée, est révélée au grand jour. Déjà en février 2015, un rapport de l’Office européen de Lutte Anti-Fraude (OLAF), avait révélé le scandale du détournement massif et systématique de l’aide humanitaire internationale destinée à la population des camps de Tindouf.

A l’issue d’une longue et minutieuse enquête, l’OLAF a montré comment les détournements étaient organisés dès l’arrivée de l’aide humanitaire au port algérien d’Oran. A partir de là, une chaîne de responsables algériens et de dignitaires du Polisario entrait en jeu pour déterminer la destination des chargements. «Une partie importante de l’aide humanitaire (…) est détournée de façon organisée depuis des années», avait conclu l’office européen de lutte anti-fraude.

De fait, une bonne partie de l’aide internationale détournée se retrouvait sur les marchés de villes algériennes, voire en Mauritanie et au Mali. Ce sont les revenus de ce juteux butin que les clans rivaux du Polisario se disputent, n’hésitant pas à fuiter des vidéos de l’intérieur des camps, lesquels sont pourtant soumis au contrôle implacable du front séparatiste, avec le consentement complice des dirigeants algériens.


Deprecated: Le fichier Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/attakinf/public_html/wp-includes/functions.php on line 5613

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *