20 ans de règne : Mohammed VI embellit l’image du Maroc

Le retour du royaume du Maroc à l’union africaine pour occuper de nouveau son siège vacant s’est avéré d’une importance capitale tant sur le plan politique que économique aussi bien pour le Maroc, ses amis africains ainsi que le reste du monde.

Ce retour triomphale du Maroc à son bercail africain, vivement salué partout dans le monde et applaudi chaleureusement par l’opinion publique mondiale, profite à plusieurs pays africains qui ont renoncé aux conflits auto- destructifs et se sont mis d’accord pour dialoguer et concerter en vue d’unifier leur vision et harmoniser leurs actions pour asseoir les jalons d’un développement socio-économique global et durable dans une  atmosphère de cordialité, de fraternité, d’amitié et de paix .

Ainsi , les périples qui ont conduit le souverain dans plusieurs pays africains pour s’entretenir avec les chefs d’états sur diverses questions surtout d’ordre économique et avec des autorités cultuelles africaines pour aborder des questions religieuses, ont permis au Maroc de booster ses relations déjà existantes et de  signer de nouvelles  conventions de partenariat et de coopération bi et multilatérales concernant les divers domaines . L’objectif général visé est de surmonter les contraintes et relever les défis qu’affronte le continent africain en vue de s’arrimer aux exigences qu’impose ce monde en perpétuelles transmutations.

Dans cet élan africain, le souverain n’a épargné aucun effort pour mobiliser les moyens nécessaires et mettre en place des actions appropriées et efficientes pour une exploitation rationnelle et judicieuse des richesses africaines  au profit des populations ; important marché de consommation émergent.

Cette ouverture sur le monde a conduit également le roi Mohammed VI en l’Inde, en Chine et en Russie pour renforcer les relations qu’entretient le Maroc avec ses pays outre le renforcement des relations avec la Turquie ; l’un des principaux partenaires du Maroc en terme d’échanges commerciaux.

Le Maroc qui maintient toujours de bonnes relations avec l’union européenne jouit du statut de bon voisinage et ne fait qu’améliorer ses relations avec cette union qui a encore une fois de plus  réitéré les accords de pêche et d’agriculture et soutient la thèse marocaine en ce qui concerne son Sahara.

Par ailleurs Mohammed VI, roi du Maroc et président du comité Al Qods  joue un rôle important  dans le moyens orient ; d’abord en ce qui concerne la question palestinienne et la sollicitude doit-il entoure la ville sainte d’Al Qods et ses monuments historiques notamment les lieux de culte comme en témoigne le don qu’il a fait pour l’aménagement de la mosquée Al Aksa . la position neutre et sage du souverain vis-à-vis du différend qui oppose le Qatar à certains pays du golf s’est avérée efficiente d’autant plus que le monarque du Maroc invite ses frères arabes à dissiper les conflits à s’unir, à se fraterniser et à se solidariser  sans s’immuniser dans les affaires intérieures.

Cette estime  dont jouit le roi Mohammed VI à l’échelle régionale, continentale et internationale s’est farouchement manifestée encore une fois de plus lors de la commémoration du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale ou le souverain était au premier rang avec les chefs d’états des grandes nations.

L’assistance du souverain à cette commémoration est un message significatif adressé à la communauté internationale pour témoigner de l’engagement du royaume du Maroc en faveur de la paix, de la stabilité et le rayonnement des grandes valeurs humaines.

Autre témoignage important  qui prouve les qualités du souverain qui défend les grandes valeurs et prêche la vertu n’est que la visite du Pape au Maroc  ainsi que la contribution pécuniaire du roi Mohammed VI pour la reconstitution de la cathédrale notre Damme de Paris.

La sagesse  et la  perspicacité du souverain l’ont  conduit également en Amérique latine pour que le Maroc renforce ses relations avec ses amis traditionnels et gagne la sympathie de nouveaux pays qui ont pacté des conventions de coopération avec le Maroc , renoncé à  la thèse algérienne et retiré leur reconnaissance à la république fantôme des séparatistes.

Ce regard rétrospectif  sur une période de 20 ans de règne de Mohammed VI que nous présentons à notre lectorat n’est que partiel et superficiel. L’engagement du roi du Maroc  aussi bien en Afrique qu’ailleurs et plus important et le lendemain, sans verser dans un optimisme béat  sera surement encore meilleur  pour les marocains et surtout le commun des mortels.


Deprecated: Le fichier Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/attakinf/public_html/wp-includes/functions.php on line 5613

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *