Les sahraouis bouc émissaire du pouvoir d’Alger

Le camp Smara à Tindouf a vécu ce jeudi  une anarchie incontrôlable  suite à des affrontements entre des manifestants de la tribu (ouled Tedrarine) et de l’autre coté  des services d’ordre. Policiers et gendarmes sont intervenus manu militari lors d’une fête  qui s’est tenue en présence de responsables du front séparatiste. Au terme de ces violences, un gendarme a été tué.

Cette rébellion se poursuit toujours dans une atmosphère d’inquiétude, d’angoisse  et d’effroi.

Les crimes atroces que subissent les détenus  sahraouis dans les camps de la honte à Tindouf devraient inciter l’opinion publique mondiale pour que cesse le souffrance de milliers d’innocent incarcérés par la force par des militaires séparatistes et leur mentor d’Almoradia que le peuple algérien lui demande toujours de mettre la clé sous le paillasson.


Deprecated: Le fichier Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/attakinf/public_html/wp-includes/functions.php on line 5613

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *