Le Roi Mohammed VI lance un programme de valorisation des activités économiques à Fès

Le Roi Mohammed VI a lancé, ce lundi 2 mars, un programme de valorisation des activités économiques et d’amélioration du cadre de vie dans la Médina de Fès sur la période 2020-2024, avec un budget de 670 MDH.

Il s’agit d’un programme de nouvelle génération qui vise la sauvegarde et la pérennisation des métiers traditionnels et la promotion des conditions de vie des citoyens.

Il découle de la volonté constante du Souverain de préserver le cachet architectural et historique de la Médina de Fès et de promouvoir le rayonnement de ce site millénaire, inscrit en 1981 au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Le programme concerne 1.197 sites. Il porte sur :

– La restauration et la réhabilitation du patrimoine historique de la médina de Fès (4 sites – 13,5 MDH),

– La requalification et la mise à niveau des espaces urbains (9 sites – 105,55 MDH),

– Le renforcement de l’attractivité touristique et économique de cette cité-musée (33 sites – 87,5 MDH),

– Le développement des équipements sociaux de proximité (171 sites – 263,45 MDH),

– Le traitement du bâti menaçant ruine (980 sites – 200 MDH).

Par la suite, le Roi a présidé la cérémonie de signature de la convention de partenariat et de financement relative au programme. Elle a été signée par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, le ministre des Habous et des Affaires islamiques Ahmed Toufiq, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Saaïd Amzazi et la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville Nouzha Bouchareb.

Cette convention a également été signée par la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale Nadia Fettah Alaoui, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement El Hassan Abyaba, le Wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès Said Zniber, le président du Conseil Régional de Fès-Meknès Mohand Laenser et le directeur général de l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la médina de Fès (ADER) Fouad Serrhini.

Le programme complémentaire de mise en valeur de la Médina de Fès (2018-2023) va bon train

Le Souverain a ensuite visité le chantier de restauration de Foundouq Khrachfiyine, un projet qui s’inscrit dans le cadre du programme complémentaire de mise en valeur de la Médina de Fès (2018-2023), dont la convention de partenariat et de financement avait été signée sous la présidence du Roi, le 14 mai 2018, à Rabat.

D’un coût global de 6 MDH, le projet de restauration de Foundouq Khrachfiyine devra, au terme des travaux, participer à la sauvegarde et à la préservation du patrimoine historique, à la promotion des métiers artisanaux dans les foundouqs et à l’amélioration des conditions de travail des artisans.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 583 MDH, le programme complémentaire de mise en valeur de la Médina de Fès porte sur :

– la restauration de 11 monuments historiques et sites emblématiques, 10 lieux de culte (mosquées et écoles coraniques) et 40 lieux de bien-être (Hammams, fontaines et lieux sanitaires),

– la réhabilitation de 39 lieux d’artisanat et de commerce traditionnel,

– l’amélioration du paysage urbain et du cadre bâti (17 sites) et la réhabilitation de Dar Al Makina.

Pour ce qui est de l’état d’avancement de ce programme, 18 projets ont déjà été achevés, 17 sont en cours de travaux, 38 en cours de lancement et 45 seront lancés avant la fin de l’année en cours.

Programme d’aménagement de parkings et d’installation d’un dispositif d’information : des taux de réalisation élevés

Toujours dans le cadre du renforcement de l’attractivité touristique de la médina de Fès et de l’amélioration des conditions de vie de ses habitants, un programme d’aménagement de parkings, de réhabilitation des espaces publics et d’installation d’un dispositif d’information (2017-2022) est en cours d’exécution.

Ce programme, qui nécessite un investissement de l’ordre de 400 MDH, ambitionne l’amélioration de l’accessibilité à l’ancienne médina à travers :

– l’aménagement de huit parkings (Bin lamdoun, Bab Guissa, Bab Jdid, Bab Hamra, Ain Azliten, Oued Zhoun, Bab Boujloud, Sidi Bounafae),

– le pavage des rues, ruelles, places et placettes,

– la réhabilitation des ouvrants, l’adressage des rues, ruelles, places et placettes de la Médina,

– l’installation de bornes d’information au service des habitants, des visiteurs et des touristes.

Les travaux d’aménagement des parkings de Bin lamdoun, Bab Guissa, Bab Jdid, Bab Hamra, Ain Azliten et Oued Zhoun sont en cours. Le lancement de ceux des parkings de Bab Boujloud et de Sidi Bounafae est prévu durant l’année en cours.

Ce programme connait un taux de réalisation avancée, dans la mesure où les projets de réhabilitation des ouvrants (portes, mamouni, auvents) sont déjà achevés, alors que le taux d’avancement des projets de pavage des rues, ruelles, places et placettes est de 44%, ceux d’adressage des rues, ruelles, places et placettes de la Médina de 74%, et d’installation de bornes d’information de 75%.

En somme, ces plans font suite aux programmes de restauration des monuments historiques et de traitement des bâtiments menaçant ruine ,déjà réalisés, qui avaient porté sur la restauration de 27 monuments historiques, notamment des médersas, des foundouqs, des ponts, des souks, des tanneries, et des bordjs, ainsi que sur le traitement de plus de 2.200 édifices menaçant ruine dans l’ancienne médina.


Deprecated: Le fichier Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/attakinf/public_html/wp-includes/functions.php on line 5613

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *